Le Manifeste du Peuple : Grève générale pour la révolution

Traduction française

PRÉAMBULE

Tweetez, retweetez, envoyez des courriels, partagez, publiez sur Facebook, Instagram, distribuez des prospectus, et lisez ceci à haute voix à tous ceux que vous pouvez ; ceux qui, selon vous, vous rejoindront et même ceux qui, selon vous, ne vous rejoindront pas. Le plus grand mensonge que l’on ait fait croire aux gens depuis le début de la civilisation est qu’ils n’avaient aucun pouvoir. Collectivement, nous sommes inarrêtables.

Ce n’est que par la division qu’ils réussissent à nous opprimer. Tous ceux qui ont une plateforme doivent faire passer le mot. Nous avons été divisés il y a des années. Divisés par les intérêts particuliers de nos propres groupes. Les Afro-Américains, les Américains natifs, les syndicats, les communautés LGBTQ+, les écologistes, les droits des femmes, les droits du travail, les activistes anti-guerre et les activistes anti-corruption ont tous été réduits à se concentrer sur leur propre agenda. Un front uni et intersectionnel est ce qu’il faut pour reconquérir les droits pour tous. 

Vous ne serez peut-être pas d’accord avec tout ce que contient ce manifeste, mais c’est le prix de la solidarité. Si l’on vous proposait 70 % des réformes que vous souhaitiez, mais que cela impliquait que 30 % des réformes qui ne vous intéressaient pas ou auxquelles vous étiez opposé étaient également incluses, et que vous rejetiez la proposition pour ces raisons, vouliez-vous vraiment les réformes que vous disiez vouloir ? C’est par l’unité que nous vaincrons. Si nous permettons aux adversaires de nous diviser, nous ne pourrons jamais gagner. Nous pouvons peut-être remporter de petites victoires, mais en fin de compte, nous nous vendrons les uns aux autres pour nos propres intérêts particuliers. La voie à suivre est celle d’une coalition unifiée. 

Nous sommes maintenant à un carrefour que nous pensions avoir atteint lors du crash financier de 2008. Si ce n’est pas maintenant, alors quand ? Si ce n’est pas vous, alors qui ? Nous croyons en un monde meilleur. Si vous êtes offensé par les horreurs que vous voyez, alors vous croyez aussi en un monde meilleur. Le cynisme est facile et nous nous y accrochons car nous craignons le coût du changement. Pourtant, nous payons de notre sang ce paysage d’enfer que nous appelons la normalité. Le mensonge de l’impuissance n’est que cela, un mensonge. Vous pouvez refaire du monde l’endroit juste et équitable que vous voulez qu’il soit, par l’action collective. C’est ainsi que nous le faisons. C’est ce que nous demandons. C’est ainsi que nous gagnons.

Tout le monde a le droit de se nourrir, de se loger, de se vêtir, de se divertir, de s’instruire et d’avoir un revenu. Il est temps d’agir. Grève générale ! Voici toutes les réformes nécessaires pour instaurer la justice économique et environnementale pour la planète et l’humanité. Cela se fera par une grève du travail à domicile. Il n’y a pas d’armée au monde assez grande pour forcer tout le monde à travailler. Si tous les travailleurs en grève restent à l’intérieur, il n’y aura pas de manifestants attaqués ou emprisonnés. Pas de propagande de grévistes en émeute ou de lois d’urgence déclarées. Ne travaillez pas, ne regardez pas la télévision, n’allez pas sur Internet, ne faites pas de shopping et ne quittez pas la maison. Mettez l’économie mondiale à l’arrêt. Si vous ne consommez pas les médias, ils ne peuvent pas vous faire croire en leur propagande. Pas de travail et pas de consommation signifie que tous les puissants seront rendus impuissants. La seule façon de leur faire mal est de leur faire mal au portefeuille. Notre révolution non-violente peut être un exemple qui sera diffusé dans le monde entier. Toute révolution a besoin d’une déclaration de revendications. Ce sont les demandes des masses appauvries qui aspirent être libres.

RÉFORMES ÉCONOMIQUES POUR LUTTER CONTRE LA PAUVRETÉ ET LES INÉGALITÉS DE REVENUS

  • Impôt progressif sur le revenu atteignant 90 % sur les 1 % de revenus les plus élevés.
  • Augmentation du salaire minimum à 25 dollars de l’heure avec une augmentation chaque année pour refléter le coût de la vie et de l’inflation. 
  • Abaisser la semaine de travail de 40 heures à 28 heures et une semaine de travail à 4 jours. 
  • Impôt sur la fortune et sur les successions, de la même manière progressive que l’impôt sur le revenu. 
  • Taxe sur les transactions de Wall Street. 
  • Toutes les richesses cachées à l’étranger seront saisies et redistribuées au peuple américain sous forme d’UBI. 
  • Les fraudeurs fiscaux seront emprisonnés pour un minimum de 20 ans.
  • Interdiction à vie de posséder, d’exploiter, de conseiller, d’investir ou d’avoir accès à des instruments financiers pour les personnes reconnues coupables d’évasion fiscale. 
  • Confiscation des actifs et des fonds à hauteur du délit pour les entreprises reconnues coupables de fraude fiscale.
  • La confiscation du droit de déclarer faillite en cas de condamnation d’une société pour fraude fiscale.
  • Supprimer les plafonds de l’impôt sur la sécurité sociale pour financer le programme indéfiniment. 
  • Interdire tout emprunt dans le fonds de la SS.
  • Les PDG, les employeurs et les gestionnaires de toute entreprise ne peuvent pas gagner plus de 20 fois le salaire le plus bas de l’employé. Cela inclut toutes les actions et tous les bonus. 
  • 50% de toutes les entreprises, grandes ou petites, doivent être des coopératives.
  • Les représentants syndicaux doivent siéger aux conseils d’administration des entreprises.
  • Toute entreprise qui veut fermer doit d’abord donner aux employés l’option d’acheter l’entreprise et peut ensuite la transformer en une coopérative appartenant entièrement aux travailleurs. 
  • Toute entreprise qui bénéficie d’un renflouement par les contribuables devient automatiquement une entreprise publique.
  • Toute entreprise qui a recours au travail des enfants ou à l’esclavage verra tous ses revenus confisqués, son conseil d’administration emprisonné et ses bénéfices redistribués aux travailleurs des pays qu’elle a exploités. 
  • Toutes les entreprises doivent payer aux travailleurs à l’étranger le même salaire qu’aux Américains. Le même salaire minimum qu’aux États-Unis ou le salaire du poste s’il est basé ici, le plus élevé des deux.
  • Créer des banques publiques nationales.
  • Mettre fin à la fracturation et éliminer progressivement tous les pipelines, les mines de charbon et les forages pétroliers d’ici 2025. 
  • Adopter l’agriculture verticale pour économiser l’eau et mettre fin à l’utilisation des pesticides.
  • Mettre fin au financement des écoles publiques basé sur les taxes foncières dans les codes postaux individuels et les remplacer par un financement égal dans tout l’État, basé sur le nombre d’élèves. 
  • Mettre fin aux subventions pour les aliments sucrés et gras.
  • Responsabilité des actes individuels de malfaisance lorsqu’ils sont commis au nom de la société.
  • Encourager une alimentation plus saine et des jardins de la Victoire chez les particuliers ou dans les communautés. 
  • Mettre fin aux déserts alimentaires dans toute l’Amérique. Les Américains ne devraient pas avoir à parcourir plus de 500 mètres pour trouver de la nourriture.
  • Éliminer le plomb de l’eau potable des gens.
  • Mettre fin au phénomène des sans-abri en Amérique en construisant des maisons pour chaque Américain. Rénover tous les appartements et les maisons en investissant dans les travaux publics pour tout mettre aux normes plutôt que de mettre les gens à la porte pour des infractions. 
  • De la maternelle à la terminale, augmenter les salaires des enseignants, réduire la taille des classes et avoir deux enseignants par classe. 
  • Rendre l’enseignement supérieur public gratuit.
  • Un an de congé parental payé qui peut être partagé par les parents comme ils le souhaitent. 
  • Mise en place d’un système universel d’éducation préscolaire et de garde d’enfants.
  • Garantie fédérale de l’emploi.
  • Annulation de toutes les dettes publiques et privées.
  • Fin de toutes les saisies et expulsions. Gel des loyers et des hypothèques jusqu’à la fin de la crise. Ils ne seront PAS dus rétroactivement.
  • Rendre les transports publics gratuits.
  • Passer à l’énergie géothermique, éolienne et solaire et rendre tout cela gratuit pour les Américains. 
  • Les services publics seront publics et financés par les impôts. 
  • Transition vers des emplois bien rémunérés dans le domaine de l’énergie propre. Stimuler l’économie et rénover toutes les maisons et tous les bâtiments pour qu’ils soient économes en énergie et moins destructeurs pour l’environnement. 
  • Augmenter le financement et les inspecteurs de l’EPA, de la FDA et de l’OSHA.
  • Augmenter les pouvoirs réglementaires pour assurer la sécurité de tous les Américains.
  • WiFi gratuit pour tous, financé par les pouvoirs publics. Structure Internet à l’échelle nationale pour atteindre l’Amérique rurale. Passage à l’Internet haut débit pour tous les Américains.
  • Chaque citoyen ou résident américain recevra un salaire minimum de 25 dollars par heure pour faire de l’exercice une heure par jour. Les abonnements aux salles de sport seront gratuits, payés par les impôts. Pour les handicapés et les personnes âgées, le même équivalent leur est versé en fonction de l’exercice qu’ils peuvent faire. S’ils ne peuvent en faire aucun, le même montant est versé dans le cadre des prestations d’invalidité. La marche, le vélo, la natation ou d’autres exercices sont payés de la même manière que les entraînements intenses. Utilisez l’enregistrement dans les salles de sport ou les compteurs de pas électroniques gratuits pour suivre la participation. L’objectif est d’encourager les gens à être plus actifs. Cela contribuera à améliorer la santé, la longévité et à mettre fin à la crise de l’obésité.
  • 12 jours de congé payés pour les fêtes nationales. 12 jours de maladie payés obligatoires et 6 semaines de vacances payées, soit un total de 40 semaines travaillées par an. 

Utiliser l’augmentation des recettes fiscales pour financer les programmes suivants :

Extension de la sécurité sociale

  • La retraite commence à l’âge de 60 ans pour une sécurité sociale complète. 
  • Les travailleurs occupant des emplois physiquement exigeants peuvent atteindre l’âge de la retraite à 50 ans s’ils ont travaillé 20 ans ou plus dans ce type d’emploi. 
  • Augmenter les paiements de la *retraite(sécurité sociale means healthcare in France)* chaque année pour s’adapter au niveau de vie.
  • Augmenter le montant mensuel versé à tous les retraités actuels.
  • Les paiements actuels continuent d’augmenter en fonction de l’augmentation du coût de la vie.
  • L’UBI est également versé aux retraités.

Un système de santé pour tous 

  • Les soins de santé sont fournis gratuitement au point de service. 
  • Ils comprennent les soins dentaires, la thérapie physique, la thérapie de santé mentale, la vue, l’audition et la santé reproductive.
  • Un traitement contre la toxicomanie serait fourni en dehors de la prison. 
  • Aucun dépassement d’honoraires pour les hôpitaux et les pharmacies.
  • Tous les remèdes et traitements sont de propriété publique.
  • La recherche effectuée avec des fonds publics signifie qu’aucune entreprise privée ne peut tirer profit du traitement. 

Détails sur le revenu et le revenu de base universel :

  • Augmenter les salaires des assistantes maternelles.
  • 2 000 $ par mois de RBI pour tous les adultes aux États-Unis. 
  • 1 000 $ de RBI pour chaque enfant de moins de 18 ans. 
  • Augmente en fonction de l’inflation et des pertes d’emploi dues à la réduction des heures de travail et à l’automatisation.
  • Augmente pour chaque emploi supprimé par l’automatisation ou la délocalisation des emplois. 
  • 90 % des bénéfices des entreprises tirés de l’automatisation sont versés au fonds du RBI.
  • Le pourcentage augmente à mesure que les emplois diminuent.
  • Au fur et à mesure que l’automatisation augmente, les heures travaillées diminuent, de sorte que l’UBI augmente pour les Américains jusqu’à ce que nous passions à une économie entièrement automatisée, basée sur le volontariat et l’accès libre.

RÉFORMES RACIALES ET DE LA JUSTICE PÉNALE

Réformes relatives aux populations indigènes, aux Américains descendants d’esclaves et à l’immigration :

  • Réparations pour les A.D.O.S. – 14 trillions de dollars distribués à ces personnes et aux trois prochaines générations nées après celles qui vivent aujourd’hui, dans le cadre d’un trust ouvert à l’âge de 18 ans. 
  • Tous les Afro-Américains ont la possibilité de faire gratuitement des tests ADN pour retracer leurs ancêtres et ont accès à tous les dossiers pour retracer leur patrimoine.
  • Mettre fin à la discrimination en matière de logement, au redlining, à la discrimination en matière de prêt, et à la discrimination en matière d’assurance. 
  • Répartir équitablement les sites de déchets dangereux afin qu’ils ne soient pas concentrés dans les zones à faibles revenus et les zones de minorités. Abolir l’I.C.E. et poursuivre en justice tous les agents et responsables gouvernementaux qui ordonnent et sanctionnent les raids pour vol d’enfants. 
  • Libérer les enfants des cages. Tests ADN pour rendre tous les enfants à leurs parents. 
  • Arrêter les déportations des travailleurs sans papiers. Aller vers la citoyenneté/augmenter les visas temporaires. Mettre fin aux pipelines sur les terres des peuples indigènes.
  • Mettre fin à toute pollution des terres indigènes.
  • Mettre fin à l’extraction des ressources.
  • Élargir la compétence des forces de l’ordre tribales pour poursuivre et arrêter tout délinquant sur les terres amérindiennes. 
  • Mettre fin à la juridiction des États-Unis sur les crimes commis contre les tribus d’américains natifs. 
  • Mettre fin aux viols, aux meurtres et aux disparitions de femmes et d’enfants américains natifs. 
  • Fournir des conseils en matière de toxicomanie et des soins de santé mentale pour lutter contre l’alcoolisme et le suicide sur les terres des américains natifs. 
  • Augmenter le financement des écoles contrôlées par les tribus. 
  • La pleine souveraineté sur les terres tribales.
  • Augmenter le financement du Bureau des affaires Indiennes.
  • Mettre fin à la mauvaise gestion du BIA. 
  • Mettre fin à l’itinérance des américains natifs.

Réformes du maintien de l’ordre et de la justice pénale :

  • Mettre fin à l’immunité qualifiée.
  • Mettre fin à la confiscation des biens.
  • Mettre fin à la prison pour dettes. 
  • Mettre fin à la caution en espèces.
  • Mettre fin à l’esclavage dans les prisons. 
  • Mettre fin à toutes les prisons privées. 
  • Mettre fin à tous les abus sur les prisonniers. 
  • Fin du travail dans les ateliers clandestins. 
  • Mettre fin au coût des appels téléphoniques en prison.
  • Mettre fin à l’isolement cellulaire. 
  • Mettre fin à la peine de mort. 
  • Trop de personnes innocentes ont été condamnées et exécutées à tort. On ne peut pas annuler la mort, elle est donc interdite.
  • Légaliser la marijuana à l’échelle nationale, pardonner et libérer tous les criminels emprisonnés pour en avoir consommé. 
  • Décriminaliser toutes les drogues. Traiter la dépendance comme un problème de santé et non comme un problème criminel.
  • Tous les officiers de police doivent aller à l’université et obtenir un diplôme en sociologie, ainsi qu’une formation supplémentaire en désescalade des conflits. Le fait de ne pas réussir les cours requis entraînera le licenciement ou le refus d’embauche.
  • Tout agent licencié pour abus de pouvoir ne pourra être embauché dans aucun autre service de police, aucune entreprise de sécurité privée ni aucune branche de l’armée.
  • Tout décès ou abus injustifié entraînera son licenciement et sa poursuite par un conseil de citoyens indépendant.
  • Tous les règlements pour abus proviendront du fonds de pension de la police, passé et présent. Ces fonds seront utilisés pour s’assurer que les forces de police s’occupent d’elles-mêmes. 
  • Contrôle civil de toutes les forces de police. 
  • Tous les officiers de police devront porter des caméras corporelles. Si les caméras sont éteintes ou bloquées pour une raison quelconque, les officiers sont immédiatement licenciés et leur pension est perdue. 
  • Les officiers peuvent également être poursuivis personnellement pour les violations/abus qu’ils commettent au travail. Les coûts des poursuites civiles seront à leur charge. Toute violation entraînera des poursuites par un conseil de citoyens indépendant de la communauté. 
  • Tous les prisonniers sont payés au salaire minimum pour tout travail.
  • Les officiers doivent vivre dans les quartiers où ils patrouillent. 
  • Retirer toutes les armes militarisées de chaque département de police.
  • Il sera interdit à tous les officiers de police de porter une arme, sauf s’ils reçoivent une autorisation en cas de circonstances dangereuses. 
  • La confiance a été violée et ils n’ont pas fait preuve de responsabilité en les utilisant. 
  • Tester TOUS les kits de viols qui sont stockés. Tests ADN obligatoires pour tous les prisonniers condamnés. 
  • Augmenter les fonds pour le Projet Innocence.
  • Mettre fin au pipeline école-prison. 
  • Passer à un modèle de restitution pour les crimes contre la propriété. 
  • Faire en sorte que les amendes et les contraventions soient calculées sur une échelle de revenus dégressive afin qu’il ne s’agisse pas d’une taxe régressive sur les personnes pauvres.
  • Tout bureau du procureur dissimulant des preuves ou participant à des dissimulations/violations verra son département jugé par un conseil de citoyens indépendant de la communauté.
  • Les directeurs, les agents correctionnels ou toute autre direction qui couvrent ou participent à des abus seront licenciés, tenus pour civilement responsables et poursuivis pour abus d’autorité et violations des droits de l’homme.
  • Aucun prisonnier ne doit avoir à craindre la violence ou le viol. 
  • La réinsertion doit être privilégiée par rapport à la rétribution. L’éducation et la formation professionnelle doivent être des éléments essentiels pour les personnes incarcérées afin que les prisons cessent d’être un lieu où les criminels apprennent seulement à devenir de meilleurs criminels. 

GUERRE ET PAIX / LIBERTÉS CIVILES

  • Réduire le budget militaire de 85%.
  • Audit de la FED. 
  • Audit du Pentagone. 
  • Abroger le Patriot Act. 
  • Mettre fin à l’utilisation de la surveillance américaine sur les citoyens américains, sauf si elle est ordonnée par un juge avec une cause probable. 
  • Tout juge délivrant des mandats d’écoute ou d’espionnage sans raison ou sur la base de motifs faibles sera démis de ses fonctions, jugé et, s’il est reconnu coupable, condamné à un minimum de 20 ans de prison par un conseil de citoyens indépendant. 
  • À l’heure actuelle, les pouvoirs judiciaire, législatif et exécutif ne se surveillent plus mutuellement. Des organes indépendants se réuniront donc à tour de rôle pour s’assurer qu’il n’y a pas d’intérêts particuliers ou de corruption personnelle. 
  • Les conseils seront composés d’enquêteurs, de juristes, d’auditeurs, de citoyens sélectionnés de la même manière que les membres d’un jury, d’activistes dans le domaine concerné par l’abus (bien qu’ils ne soient pas personnellement liés à une personne impliquée dans l’affaire sous quelque forme que ce soit) et d’anciens élus n’ayant pas commis d’infraction dans le passé. Des procureurs indépendants jugeront l’affaire, un conseil fera office de tribunal et des jurés de l’État dans lequel les accusations sont portées seront sélectionnés. 
  • Mettre fin à la loi sur l’espionnage. 
  • Mettre fin à toutes les poursuites contre les dénonciateurs. 
  • Gracier tous les dénonciateurs qui ont exposé les crimes de guerre, la corruption ou la trahison des militaires et des élus américains. 
  • Publier le rapport complet et non expurgé sur le 11 septembre, ouvrir tous les dossiers sur l’assassinat de JFK, MLK, et tous les leaders et activistes des droits civiques tués. 
  • Publier tous les courriels passés et présents du Congrès. Ils ont espionné illégalement des citoyens américains, violé nos droits et se sont rendus coupables de corruption sans aucune surveillance. Puisqu’ils sont des fonctionnaires, tout sera divulgué. 
  • Tous les futurs élus verront toutes leurs communications surveillées par un conseil de citoyens indépendant et rotatif qui les examinera, ainsi que les dossiers financiers, pour s’assurer qu’il n’y a pas de corruption.
  • L’argent du contribuable ne disparaîtra plus dans le complexe militaro-industriel sans aucune responsabilité. 
  • Mettre fin à la torture et à toutes les violations de la Convention de Genève. 
  • Fermer Guantanamo Bay.
  • Mettre fin à toutes les ventes d’armes à d’autres nations. 
  • Mettre fin à l’aide étrangère aux pays qui soutiennent le terrorisme, violent les droits de l’homme ou pratiquent l’apartheid.
  • Mettre fin aux sanctions. 
  • Mettre fin à toutes les frappes de drones. 
  • Mettre fin à toutes les guerres américaines. 
  • Ramener les troupes à la maison. 
  • Héberger les vétérans sans abri.
  • Mettre fin à la guerre contre le terrorisme. 
  • Arrêter toutes les guerres de changement de régime. 
  • Mettre fin à la C.I.A. et à l’engagement militaire à l’étranger.
  • Poursuivre les criminels de guerre américains, y compris les élus et ceux qui ont voté pour au Congrès, dans le passé comme aujourd’hui. 
  • Faire respecter les lois internationales par le gouvernement américain.
  • Tous les soldats sont tenus de porter des caméras corporelles. Toute violation entraîne des poursuites par un conseil citoyen indépendant. 
  • Toutes les guerres doivent être soumises à un vote des citoyens, et non du Congrès. 
  • Tous les profits doivent être retirés de toute guerre. 
  • Tout pays auquel nous déclarons la guerre doit voir ses ressources nationalisées au profit de ce pays pour la durée et à la fin de la guerre. 
  • Aucune extraction de ressources par les États-Unis. 
  • Les dépenses de guerre seront payées par des impôts prélevés sur les sociétés et les riches. 

RÉFORMES POLITIQUES POUR GARANTIR LA DÉMOCRATIE / METTRE FIN À LA CORRUPTION

  • Le vote comprendra un mois de vote anticipé. 
  • Jour férié national pour voter ou possibilité de prendre des congés payés n’importe quel jour du mois précédant le jour du vote.
  • Abaisser l’âge du droit de vote à 15 ou 16 ans. Chaque fois qu’une personne est légalement capable de travailler et de payer des impôts, elle devrait être autorisée à voter.
  • Des bulletins de vote en papier pour chaque état. 
    • Comptage manuel trois fois avant toute annonce. 
    • Le décompte des voix a lieu le jour suivant pour chaque jour de vote anticipé. 
    • toutes les heures le jour de l’élection. 
    • Si une file d’attente dépasse une heure, le scrutin sera prolongé de 3 jours pour ce lieu. 
  • Le vote est obligatoire pour tous les citoyens américains.
    • La façon de le rendre obligatoire est de donner à chacun un rabais fiscal chaque année pour avoir voté à toutes les élections, tant locales que nationales.  
  • L’annonce des résultats des élections ne sera pas faite avant que tous les votes soient comptés.
  • Le collège électoral est supprimé. 
  • Tous les délégués sont éliminés lors des primaires. 
  • Tous les votes sont comptés par le vote populaire. 
  • Vote par ordre de préférence pour toutes les élections. 
  • Tout citoyen en âge de voter peut le faire. 
    • Cela inclut les anciens détenus, les prisonniers (vous ne perdez pas vos droits en tant que citoyen parce que vous êtes incarcéré), les sans-abri (cette question sera abordée plus tard dans le manifeste, mais pour l’instant, il s’agit d’une personne qui n’a pas de résidence permanente en raison de son travail, de ses études ou de problèmes familiaux), les patients hospitalisés, les personnes handicapées ou âgées qui ne peuvent pas se rendre dans les bureaux de vote, les bulletins de vote leur seront remis pour les votes par correspondance et les étrangers résidents actuels (si vous travaillez et vivez ici, vous devriez avoir votre mot à dire sur la façon dont vous êtes gouvernés).
  • Limitation des mandats dans toutes les branches du gouvernement. 
    • Les membres de la Chambre ont une limite de 6 mandats. 
    • Les sénateurs ont une limite de 2 mandats. 
    • Le Président a une limite de 2 mandats ou un maximum de 10 ans en cas d’ascension à la vice-présidence. 
  • 10 ans pour les juges nommés par le gouvernement fédéral, y compris la Cour suprême. 
  • Toutes les personnes nommées doivent être approuvées comme toutes les personnes nommées au cabinet ou à d’autres postes par un vote national. 
    • Cela inclut les vice-présidents. Le président peut les nommer, et le Congrès peut procéder à un examen approfondi pour s’assurer qu’ils sont qualifiés. Ensuite, une élection spéciale est proposée au peuple pour savoir s’ils sont acceptés ou non. S’ils n’obtiennent pas un vote populaire de 50% des électeurs, leur nom est retiré et un nouveau candidat est soumis au même processus. Il en va de même pour tous les postes de direction au Sénat et à la Chambre. 
  • Président de la Chambre, Président Pro Tempore (les qualifications pour le poste sont annulées en raison de la limite des mandats et de la loi sur l’âge limite, mais le poste est conservé pour l’ordre de succession) Le leader du Sénat sera décidé par un vote national non basé sur la majorité du parti. 
  • Tous les fonctionnaires élus ou nommés feront l’objet d’une élection de rappel s’ils ont moins de 50% de soutien des électeurs. 
  • Une évaluation sera faite tous les trois mois pour s’assurer que les politiciens tiennent leur parole sur les questions sur lesquelles ils ont fait campagne.
  • Les limites d’âge pour tous les élus comprennent désormais un âge maximum de 60 ans pour exercer un mandat. Si les élus sont proches de cet âge (58 ou 59 ans, par exemple), ils seront autorisés à terminer leur mandat. 
  • Toutes les évaluations physiques/mentales doivent être divulguées et attestées par trois organismes non partisans distincts avant que la candidature ne soit acceptée sur les bulletins de vote. Les personnes atteintes de démence ou d’autres troubles cognitifs ne seront pas autorisées à siéger.
  • Les votes d’évaluation se feront par bulletins postaux, en personne dans les bureaux de vote ou par des sites de sondage gouvernementaux non partisans en ligne. Si des divergences apparaissent lors du vote en ligne, le vote en personne sera requis pour l’enquête. 
  • Le vote sera appelé par 5 agences différentes, y compris celles contrôlées par la communauté, afin de garantir l’exactitude. Il comprend toutes les élections d’État. Maires, gouverneurs, etc. 
  • Tous les représentants du gouvernement dans les 3 branches du gouvernement seront:
    • payés au salaire minimum (voir augmentations, salaires) 
  • obligés de vendre et de se défaire de toutes leurs actions, avoirs et propriétés. Tous les membres de la famille immédiate doivent également s’en séparer, y compris les frères et sœurs, les conjoints, les parents, les enfants et les grands-parents/petits-enfants. 
    • ne peuvent pas posséder d’actions pendant la durée de leur mandat et pendant 10 ans après leur départ. 
    • Toutes leurs déclarations d’impôts pour toute leur vie doivent être divulguées 2 semaines après l’annonce de leur candidature, y compris celles des membres de leur famille.
    • Tout manquement à cette obligation entraînera la disqualification des noms sur le bulletin de vote. 
    • S’ils sont en fonction, ils seront poursuivis par un conseil citoyen indépendant. S’ils sont reconnus coupables d’avoir profité de leur fonction, ils seront condamnés à la prison à vie. 
    • Tous leurs impôts et investissements (y compris ceux de leur famille) seront contrôlés pendant 20 ans après leur départ pour s’assurer qu’aucune corruption n’a eu lieu. 
    • Les élus ne sont pas salariés, mais sont payés à l’heure. S’il y a une pause, ils ne sont pas automatiquement payés pour ce temps, mais ils peuvent utiliser leurs congés de maladie ou leurs vacances. Ils travaillent contre rémunération, comme tout le monde, et ne sont pas payés pour ne rien faire. 
  • Mettre fin aux dons de campagne. 
  • Financement public de toutes les élections. 
  • Tout don sera passible de prison à vie pour le politicien et le donateur qui donne le pot-de-vin. 
  • Mettez fin à tous les lobbyistes. 
  • Les représentants élus pris en flagrant délit d’acceptation d’argent ou de cadeaux seront démis de leurs fonctions, jugés et, s’ils sont reconnus coupables, iront en prison pour un minimum de 20 ans. 
  • Tous les comptes bancaires des politiciens et de leurs familles seront examinés chaque mois par un conseil citoyen indépendant.
  • Mettre fin aux grâces pour toute personne liée politiquement ou financièrement à tout politicien accordant des grâces. Le gouverneur ou le président pris en flagrant délit de violation sera immédiatement démis de ses fonctions et jugé pour cela devant un tribunal. 
  • Les grâces accordées illégalement seront annulées. 
  • Tous les dossiers financiers seront contrôlés à partir de n’importe quel exemple de fonctionnaire public : les juges du procureur, les commissaires, etc. Cela garantira l’absence de pots-de-vin, de corruption ou de faveurs politiques. S’ils sont pris, ils seront démis de leurs fonctions, jugés et emprisonnés pendant au moins 20 ans.
  • Le Sénat aura une représentation proportionnelle. 
  • Un État de 500 000 habitants n’aura pas le même nombre de sénateurs qu’un État de 6 millions d’habitants. 
  • Tous les territoires américains (Samoa américaines, Guam, les îles Mariannes du Nord, Porto Rico et les îles Vierges américaines, ainsi que Washington D.C.) obtiendront le statut d’État si leur population le souhaite, sinon l’indépendance si les électeurs la choisissent.

SURVEILLANCE ET ÉCONOMIE TECHNOLOGIQUE FUTURE

  • Mettre fin à toutes les caméras de reconnaissance faciale dans les rues et les entreprises. Cela constitue une violation des perquisitions déraisonnables.
  • Mettre fin à toutes les contrefaçons à usage commercial, à moins que la partie utilisée dans la contrefaçon ne soit indemnisée au taux qu’elle souhaite. Chacun a le droit de contrôler son image numérique.
  • Démanteler les grandes entreprises technologiques. Mettre fin à tous les monopoles.

Plan pour la perte de revenus du contenu en ligne : 

  • Les divertissements visionnés en ligne qui ne bénéficient pas d’un soutien commercial (pas de service de streaming avec une représentation syndicale et des informations financières divulguées aux créateurs, des publicités ou du contenu sponsorisé) auront un suivi des revenus pour s’assurer que les créateurs de contenu sont payés. Si vous lisez un article ou regardez une vidéo en ligne (film, télévision, émission), un fonds de divertissement dirigera les paiements vers les créateurs de contenu, qui seront payés par les consommateurs en fonction de ce qu’ils regardent et lisent, à des tarifs universels, et uniquement s’ils ne veulent pas payer pour des forfaits ou des abonnements. 
  • Ce système sera utilisé pour mettre fin au piratage et aux monopoles. Si vous regardez 20 émissions par semaine, votre paiement ira aux créateurs des émissions et non à l’hébergeur du site qui recevra un pourcentage plus faible. Plutôt que de laisser Youtube, par exemple, retenir des revenus en ne donnant pas aux créateurs des revenus publicitaires en raison d’une politique non révélée. 
  • Tous les litiges en matière financière seront traités par un tribunal indépendant avec une représentation syndicale. 
  • Idem pour les journaux et autres publications. 
  • Alors que l’économie se déplace de plus en plus vers les plateformes numériques, ces protections garantissent la protection des travailleurs et l’argent pour le travail. Si vous lisez 5 articles d’actualité non publicitaires/sponsorisés et que vous n’êtes pas abonné à leur publication, les auteurs seront tout de même payés pour leur travail. 
  • Les publications recevront également un pourcentage plus faible des revenus. Ainsi, le nombre de vues de la musique, de l’imprimé ou de la vidéo est pris en compte dans le paiement. Un paiement équivalent sera accordé si le contenu est sponsorisé par la publicité ou un service d’abonnement aux taux négociés par le syndicat universel. 
  • C’est le consommateur qui décide s’il préfère une offre groupée/un abonnement ou un contenu abordable payé à l’acte.

CONCLUSION

La grève ne sera levée que lorsque ces nouveaux amendements seront ajoutés à la Constitution. Tous les politiciens qui ont dépassé la durée de leur mandat ou qui ont vieilli se retireront et de nouvelles élections seront organisées. Leur incapacité à gouverner leur a fait perdre le consentement des gouvernés. Un nouveau corps dirigeant doit prouver qu’il est apte à diriger. 

Une fois la révolution finalisée, des élections auront également lieu pour désigner les membres qualifiés qui siégeront dans des conseils citoyens temporaires chargés d’examiner tous les documents gouvernementaux. Cela sera fait pour tous les dossiers financiers et de sécurité nationale afin d’éradiquer toute corruption et mauvaise gestion. Les abus seront révélés. Les budgets seront examinés et votés par le peuple américain. Lorsqu’un organe nouvellement élu prêtera serment, il reprendra ces fonctions en toute transparence. Tout manquement à cette obligation entraînera la révocation du mandat.

La partie facile de tout cela sera en fait la grève. Comprenez que ceux qui sont au pouvoir et qui capituleront devant nous ne le feront qu’en croyant que c’est temporaire. Ce n’est pas le cas, mais cela pourrait l’être si nous, Américains, ne sommes pas vigilants, informés et dévoués à cette nouvelle forme de démocratie plus directe. 

Au fil du temps, une démocratie plus directe sera mise en œuvre afin que notre voix collective soit toujours entendue. Si nous devenons paresseux ou si nous nous laissons facilement distraire, les intérêts de l’argent s’installeront dans les conditions horribles que nous connaissons actuellement. Ne laissez pas cela se produire. Le mal existera toujours, mais il ne peut prospérer que si les bonnes personnes ne font rien. 

Une population consciente de la nature inhérente de l’influence corruptrice du pouvoir arrêtera sa propagation. Les fondateurs de l’Amérique ont placé des freins et des contrepoids sur différentes sections des élites. Des équilibres qui ont été réduits à néant au fil du temps, au point que les contrôles du pouvoir des uns et des autres ont été superficiels, au mieux. Nous vivons actuellement dans un totalitarisme inversé où l’illusion de la démocratie ne cesse de prouver qu’elle n’est qu’une illusion. Pour que cela ne se reproduise plus jamais, nous devons nous unir en tant que peuple libre.

Toute autonomie personnelle doit être respectée. Car si l’on ne respecte pas l’autonomie d’autrui, pourquoi devrait-on respecter la sienne ? Se souvenir de cela est la clé d’un meilleur avenir pour tous. Ce manifeste a la capacité de se répandre dans le monde entier. Pour que tous les peuples libres du monde se lèvent, se débarrassent de leurs chaînes, contrôlent leur propre vie et leur avenir sans violence, pauvreté, ignorance, faim et désespoir. L’Amérique n’a pas besoin d’être un empire en déclin, mais ce qu’elle aurait toujours dû être : un idéal à atteindre et à imiter. Rejoignez vos concitoyens américains et ensemble, nous pouvons changer non seulement ce pays, mais aussi inspirer le monde à faire de même. Exigez tout. Ne vous contentez pas de moins que tout. Ensemble, nous gagnerons !

Cliquez ici pour organiser : https://discord.gg/AbpzZfHgQX

Sites frères : https://thepeoplesmanifesto.blogspot.com

https://greenmaps.us/root/the-peoples-manifesto

COMMENT ALLONS-NOUS PAYER POUR TOUT CELA ?

Quelques chiffres à partager avec les sceptiques

Il y a 165 millions de travailleurs aux États-Unis.

  • Les 1 % les plus riches (artistes, athlètes, inventeurs de technologies, etc.) ne peuvent être payés que 20 fois le salaire le plus bas de leur entreprise/équipe (dans ce cas, 100 $/h pour l’exemple). 
  • Rémunération de 2 000 dollars par heure x 1 460 heures par an imposées à 80 % au total de manière progressive = 3,8544 trillions de dollars d’impôts.
  • Ensuite, les 10 % supérieurs 16,5 millions de travailleurs payés 20 fois le salaire minimum 500 $ imposés à 60 % au total pour 1460 heures de travail par an = 7,227 trillions de dollars d’impôts.
  • Les 20 % supérieurs suivants 33 millions de travailleurs payés 10 fois le salaire minimum de 250 $/h et imposés à 50 % au total pour une année de travail de 1 460 heures = 6,0225 triilions de dollars d’impôts.
  • 19 % suivants 31,35 millions de travailleurs payés 50 $/h, deux fois le salaire minimum, imposés au taux total de 20 % pour une année de travail de 1460 heures = 457,7 milliards de dollars d’impôts.
  • Dernier 50 % 82,5 millions de travailleurs payés au salaire minimum de 25 $/h, imposés à 20 % sur 1 460 heures par an = 602,25 milliards de dollars d’impôts.

Cela équivaut à 18,16385 trillions de dollars d’impôts.

  • Divisez 18,16385 trillions de dollars par 330 millions d’Américains et vous obtenez 55041 dollars par personne. 
  • Soustrayez 24 000 $ pour l’UBI, les enfants de moins de 18 ans reçoivent 12 000 $, les autres 12 000 $ sont destinés à la scolarité et à la garde d’enfants.
  • 12 000 $ pour M4A, 9125 $ pour faire de l’exercice 1 heure par jour et être payé 25 $ pour le faire.
  • $7500 pour la sécurité sociale.
  • Un quart de la population, donc multiplier ce chiffre par 4 équivaut à 30 000 $/an de prestations sans compter l’UBI.

Il reste donc 2417 $ pour les 330 millions d’Américains.

  • Une taxe de vente de 5 % sur tous les biens donnerait environ 1,265046 trillion de dollars ou 3833,47 $ par 330 millions d’Américains.
  • donc 3833,47 $ plus 2417 $ = 6250,47 $ multiplié par 330 millions égale 2,0626551 trillions de dollars de taxes supplémentaires collectées.
  • Nous avons collecté 4,4 trillions de dollars d’impôts en 2019. 
  • Medicaid, medicare, sécurité sociale, paiements d’intérêts et dépenses de défense ont représenté 3 104 trillions de dollars du budget. 
  • Le budget de la défense était de 676 milliards de dollars, réduisez-le de 85% et il vous reste 100 milliards de dollars. 
  • Ce qui veut dire 4,4 trillions de dollars moins 3 trillions de dollars et vous obtenez 1,4 trillion de dollars. 

Le nouveau budget y ajoute 662,6551 milliards de dollars chaque année.

  • La gratuité des transports publics coûterait 198 milliards de dollars par an, soit 600 dollars par an en moyenne pour 330 millions d’Américains.
  • Le PIB total des États-Unis en 2019 était de 21 000 trillions de dollars.
  • 33 000 trillions de dollars de richesse totale générée avant toute taxation dans ce modèle ou 12 000 trillions de dollars de plus que le PIB total de 2019.
  • On estime que les ultra riches ont au moins 30% de toute leur richesse cachée. Cela nous mettrait donc dans une fourchette de 4 à 6 trillions supplémentaires, une fois que nous aurions éliminé ce phénomène.
  • Le reste peut être compensé dans une économie où les revenus correspondent désormais à l’inflation/la productivité, ainsi qu’à l’augmentation du revenu disponible qui stimulera l’économie.

142 000 milliards de dollars de richesse privée sont détenus aux États-Unis en 2022. 

  • Les 10 % les plus riches en détiennent 70 %. Taxez-les à 90 %, pas seulement les revenus, mais aussi la richesse, et vous obtenez 62 000 trillions de dollars de richesse.
  • La dette publique des États-Unis s’élève à 29,62 trillions de dollars. La dette privée des États-Unis est de 15,24 trillions de dollars. 8,000 trillions de dollars payés en réparations à 40 millions d’ADOS = 36,64 trillions de dollars restants..
  • Avec un taux d’intérêt de 0,06%, vous pouvez ajouter 2,1984 trillions de dollars au budget américain chaque année. En utilisant 198,4 milliards de dollars chaque année pendant les 100 prochaines années, vous obtenez 19,84 trillions de dollars. Ajoutez cela aux 36,64 trillions de dollars et vous obtenez 56,48 trillions de dollars. 
  • 6 trillions de dollars pour les réparations pour les 3 prochaines générations d’ADOS qui ne sont pas encore nées, à raison de $50000 disponibles à l’âge de 18 ans pour 120 millions d’entre eux au cours des 60 prochaines années.

Il nous reste donc 50,5 billions de dollars supplémentaires pour faire face aux problèmes immédiats du changement climatique et de la malnutrition/pauvreté dans le monde.

Il faudra 175 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années pour mettre fin à la pauvreté dans le monde. 265 milliards de dollars par an pour mettre fin à la faim dans le monde. Sans même utiliser les 50,5 billions de dollars supplémentaires, nous avons suffisamment de fonds dans le nouveau budget pour le faire et nous avons encore plus d’un demi-billion supplémentaire dans notre budget chaque année. Cela ferait de l’Amérique la superpuissance humanitaire du monde et contribuerait grandement à réparer les dommages que nous avons infligés à la planète avec notre impérialisme et nos politiques de destruction de l’environnement. Cela améliorerait également notre réputation et nous rendrait plus sûrs. Les gens sont moins enclins à vouloir vous faire du mal si vous les nourrissez plutôt que de les bombarder ou de soutenir des coups d’État dans leur pays. De quoi réfléchir.

C’est ainsi que l’on peut tout payer sans même utiliser la théorie monétaire moderne (qui peut toujours être utilisée pour financer des programmes supplémentaires immédiatement et être payée avec l’augmentation des revenus plus tard). Nous avons assez de richesses pour tout faire. Plein emploi, fin de la pauvreté, soins de santé gratuits, assurance maladie pour tous, éducation de qualité, tout cela. Pour tous ceux qui vous diront que nous ne pouvons pas le faire, vous pouvez leur montrer cet exemple comme une preuve que nous pouvons le faire. Ces chiffres ne reflètent pas exactement la façon dont les choses vont se passer. Certains obtiendront 26 $/h, d’autres 33,50 $/h et ainsi de suite. Ils montrent néanmoins ce qui est possible avec de la volonté.